Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 janvier 2023 4 26 /01 /janvier /2023 11:30

roman de Giuliano da Empoli, Gallimard, 2022, 280 pages.

L'ascension de Vladimir Poutine racontée par un personnage fictif, Vadim Baranov largement inspiré par un "spin doctor" bien réel, Vladislav Sourkov, qui a participé à l'émergence du nouveau Tsar. C'est donc une fiction très documentée qui plonge dans le monde complexe du pouvoir russe, ses phénomènes de cour et les luttes de pouvoir après l'effondrement de l'empire soviétique.

Une vision peu rassurante d'un monde en construction sur un désir de revanche.

Partager cet article
Repost0
22 janvier 2023 7 22 /01 /janvier /2023 06:27

Annie Ernaux, Gallimard, 2022, 38 pages.

     Curieux petit objet (très petit: il faut la notoriété d'Annie Ernaux pour réussir à publier un livre de 38 pages sur un sujet a priori aussi banal qu'une relation amoureuse entre un homme et une femme). Quoique, à y regarder de plus près, la relation n'est pas aussi banale que cela. Une femme de 54 ans et un homme de 25 ans, car ce qu'on admet d'un homme et d'une minette suscite des regards réprobateurs chez les gens lorsque les sexes sont inversés. 

     On retrouve les ingrédients habituels des écrits d'Annie Ernaux: franchise absolue, lucidité, liberté, provocation et impudeur et quelques réflexions sur le temps qui passe, sur les réminiscences des amours passées qui s'impriment sur celles que l'on est en train de vivre. Et aussi des rappels sur des choses déjà écrites: la jeunesse dans un milieu modeste, l'avortement, les rapports de classes. 

Bref, tout ce qu'on aime chez l'autrice récemment nobelisée.

Partager cet article
Repost0
15 janvier 2023 7 15 /01 /janvier /2023 15:36

Xavier Barral i Altet, Fayard, 2006, 415 pages.

Pour l'auteur, professeur reconnu en histoire de l'art médiéval, l'art roman est une invention des historiens du XIXème siècle qui n'a pas grand chose à voir avec ce que créaient les contemporains des XIème et XIIème siècles.

L'église basse et sombre, aux murs nus et flanquée d'un cloître, c'est l'image que nous nous faisons de l'art roman, or ni le cloître, ni la voûte en plein cintre ne sont des inventions du Moyen-Âge et les églises étaient entièrement peintes, sculptures y comprises.

Seul le tympan serait peut-être à mettre au crédit de l'art roman et bien des choses attribuées à l'art gothique ont été expérimentées dès la période précédente, comme l'arc brisé ou une certaine organisation du travail. D'ailleurs les deux styles ont cohabité pendant de nombreuses décennies, surtout dans les parties méridionales de l'Europe. C'est donc à plus de complexité et à un renouveau de la recherche que nous convie cet ouvrage.

Partager cet article
Repost0
31 décembre 2022 6 31 /12 /décembre /2022 17:07

Roman d'Olivier Adam, Flammarion, 2022, 248 pages.

A la mort de leur père, Claire et Antoine se demandent si Paul, leur frère, viendra. Cinéaste et auteur de pièces de théâtre et de pièce en pièce, il a de film en film critiqué sa famille et surtout son père. Finalement réunis, ils jouent un huis clos où chacun retrouve son rôle et sa place d'antan, avec le regard et l'expérience d'aujourd'hui.

Olivier Adam décrit très justement les rapports fraternels et leur complexité, avec leur cortège de non-dits et de rancoeurs.

Partager cet article
Repost0
16 décembre 2022 5 16 /12 /décembre /2022 18:36

Gilbert Siou, éditions Le Télégramme, 2003,189 pages.

Les souvenirs d'un enfant du Relecq-Kerhuon, né en 1943, des premiers souvenirs jusqu'au concours d'entrée en sixième. Les difficultés du ravitaillement, l'exode d'août 1944, quand il fallut quitter la ville prise sous les feux croisés des Américains et des Allemands. Mille petites choses vues par un enfant: l'école et les maîtres brutaux, le jardin et la cabane du grand-père, le lait qu'on va chercher à la ferme voisine, l'exploration des ruines de la poudrerie et les fusées qu'on fait avec les explosifs ramassés çà et là, les huîtres sur la grève, les cabanes qu'on construit.

Le tout raconté de façon vivante, avec une langue dont on entend presque l'accent (le verbe souvent à la fin de la phrase, comme en breton). En tout cas, une excellente manière pour l'étranger que je reste de vivre une enfance au Relecq-Kerhuon, à la fois semblable et différente de la mienne.

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2022 1 12 /12 /décembre /2022 18:58

Marie-Hélène Prouteau, La Petite Plage, éd. La Part Commune, 2015, 126 pages.

La petite plage, c'est Kerfissien, en Cléder, autour de laquelle l'autrice bâtit 26 fragments de prose souvent poétique. Nombreuses réminiscences de l'enfance mêlant le vent, l'eau, la lumière, les odeurs, la saveur du sel, mais aussi réflexions sur des problèmes d'actualité ou des événements historiques.

Et l'universalité du "pays que j'ai quitté mais qui ne me quitte pas".

Un petit livre très touchant.

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2022 4 01 /12 /décembre /2022 11:37

éditions Gallimard, 2022, 341 pages.

Plonger dans le deuxième tome des mémoires de Pierre Nora c'est retrouver l'époque bénie du triomphe de l'Histoire et des sciences humaines, des années 70 et 80, où historiens et intellectuels étaient les vedettes des plateaux de télévision. C'est revenir sur les aventures que furent les Lieux de mémoire ou encore la revue Les Débats, sur l'ouvrage Faire de l'histoire et croiser toutes les grandes figures de l'intelligentsia française qui régnait sur les Lettres et les sciences humaines.

Devenu académicien, Pierre Nora, décrit avec acuité et modestie cette époque révolue qu'il a animée comme éditeur et comme chercheur et c'est un vrai plaisir que de le lire.

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2022 3 09 /11 /novembre /2022 07:12

Gilles Candar, Presses Universitaires  de France, collection Questions républicaines, 2022,270 pages.

Gilles Candar, professeur de classes préparatoires aux grandes écoles et président de la Société d'études jaurésiennes, s'est fait connaître par des biographies (Jean Jaurès, Edouard Vaillant, Jean Longuet, Marcel Cachin...). Au moment où la gauche subit une éclipse prononcée et se livre aux démons de la division, il s'attaque à une histoire des forces de gauche depuis le rétablissement de la République, en 1870. Sous forme de récit, dans un ordre chronologique, il montre comment on attend toujours plus d'elle, qu'elle lutte contre l'injustice, le chômage, pour plus de liberté, d'égalité et de fraternité. L'arrivée au pouvoir est souvent de courte durée, souvent suivie de déception même si on lui doit des acquis irréversibles comme la Sécurité Sociale.

Après s'être penché sur les racines révolutionnaires, l'auteur consacre des chapitres à la recherche d'une république sociale et aux combats contre le fascisme et pour la décolonisation et la liberté des peuples. L'ouvrage se termine par un point sur la situation actuelle, la recherche de l'union des gauches, avec une note d'espoir car "ce qui l'a longtemps fait vivre, l'esprit de justice, l'aspiration à mieux vivre et autrement, n'a pas disparu".

Partager cet article
Repost0
11 août 2022 4 11 /08 /août /2022 14:55

Roman de Javier Cercas, Actes Sud, 2022, 340 pages.

Melchor est appelé en renfort au Commissariat de Barcelone pour résoudre une affaire de chantage à la sextape visant la maire de la ville. C'est l'occasion de fouiller dans le monde de la bourgeoisie catalane, un monde de vieilles familles qui se considèrent au-dessus des lois et qui parviennent à maintenir leur pouvoir et leurs privilèges quelles que soient les évolutions politiques. Ce sera aussi pour le policier le moyen de résoudre une énigme qui le concerne plus particulièrement.

Chemin faisant nous rencontrons toute une brochette de personnages secondaires fort bien campés et qui donnent à l'intrigue une épaisseur supplémentaire.

 

Partager cet article
Repost0
25 juillet 2022 1 25 /07 /juillet /2022 04:41

Roman de Mohamed Mbougar Sarr
Editions Philippe Rey et Jimsaan, 2021, 462 pages.

Livre fleuve aux récits croisés où l'on se perd parfois parmi la multitude des personnages, des lieux et des époques et qui, à partir de la quête d'un écrivain mystérieux qui se fit connaître par un seul livre, en 1938, puis disparut, pose un tas de questions sur la nécessité d'écrire sans se faire absorber par le monde parisien des lettres aux relents de colonialisme.

Une très belle prose qui nous fait voyager du Sénégal à la France et jusqu'en Argentine, des salons littéraires de Paris aux mondes magiques du Sénégal et qui explique l'attribution du prix Goncourt 2021 au premier tour de scrutin.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Ainsi toujours poussé vers de nouveaux rivages
  • : Des voyages, réels et imaginaires. Les occupations d'un retraité breton.
  • Contact