Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 août 2013 4 08 /08 /août /2013 10:41
La bourse ou la vie

Exposition au château de Kerjean.

Le thème est original et les responsables n'ont pas lésiné sur le nombre de documents et d'objets pour en illustrer les différents aspects, de la criminalité ordinaire aux bandes organisées en passant par la justice chargée de les punir sans oublier quelques grands brigands célèbres. Mais on est parfois à la limite du hors-sujet pour certains objets (quelques grandes épées qui auraient été bien encombrantes pour un bandit de grand chemin, une statue de Saint-Yves ou l'ankou de Saint-Mathieu de Morlaix, par exemple).

Si on voit bien ce que vient faire ici ce couteau à pain (drôle de forme pour un couteau à pain...) qui est une des armes préférées des épouses à bout de patience,

Si on voit bien ce que vient faire ici ce couteau à pain (drôle de forme pour un couteau à pain...) qui est une des armes préférées des épouses à bout de patience,

ou le fléau qui servait à extraire les graines des épis ou à estourbir le voisin récalcitrant et plus encore l'agent des impôts quand il se faisait trop pesant,

ou le fléau qui servait à extraire les graines des épis ou à estourbir le voisin récalcitrant et plus encore l'agent des impôts quand il se faisait trop pesant,

ou encore ce modèle de coffre fort destiné à mettre les valeurs à l'abri des convoitises,

ou encore ce modèle de coffre fort destiné à mettre les valeurs à l'abri des convoitises,

on voit moins le besoin d'exposer cet ankou provenant d'une église de Morlaix, à moins que ce ne soit pour rappeler ce que la conscience des malfrats devait supporter à l'idée de l'échéance finale.

on voit moins le besoin d'exposer cet ankou provenant d'une église de Morlaix, à moins que ce ne soit pour rappeler ce que la conscience des malfrats devait supporter à l'idée de l'échéance finale.

De même, à côté de l'authentique chef de bande Marion du Faouët ou de l'affreux sieur de Fontenelle, habilement mis en scène dans des vidéos à base d'ombres chinoises, que vient faire le marquis de Pontcallec, coupable de complot politique contre le Régent et qui fut décapité à Nantes en 1720?

Mais quoiqu'il en soit, l'exposition peut être l'occasion de revoir le magnifique château de Kerjean très bien restauré par le Conseil Général et dont la visite est facilitée par des moyens technologiques actuels comme des vidéos. A voir notamment, dans l'appartement du chapelain, les journées reconstituées du marquis, de la marquise, du chapelain, du garçon d'écurie et de la chambrière. C'est très bien fait.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Ainsi toujours poussé vers de nouveaux rivages
  • : Des voyages, réels et imaginaires. Les occupations d'un retraité breton.
  • Contact