Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 novembre 2010 6 13 /11 /novembre /2010 06:08

La-Princesse-de-Montpensier.jpgUn film de Bertrand Tavernier

Marie de Mézières est amoureuse de son cousin Henri de Guise mais son père la marie à Philippe de Montpensier. C'est l'époque troublée des guerres de religion et Catherine de Médicis a fort à faire pour conserver le trône (magnifique séquence de la présentation de Marie à la reine). Contraint de partir à la guerre juste après son mariage, Philippe confie Marie à son mentor, le comte de Chabanes (Lambert Wilson), qui peaufine son éducation en vue de la présenter à la cour. Mais Marie, arrivée au Louvre, aime toujours le duc de Guise et doit naviguer entre les ardeurs de celui-ci, la jalousie de son mari et les avances du duc d'Anjou (futur Henri III). Un jeu auquel elle perdra, tant il difficile d'être femme, même dans les hautes sphères de la société, au XVIème siècle.

Bertrand Tavernier réussit une magnifique reconstitution de l'époque, tant pour la vie des grands dans leurs châteaux encore peu confortables que pour les horreurs de la guerre civile et les intrigues de la cour. Le casting est parfait: Mélanie Thierry, Grégoire Leprince-Ringuet, Gaspard Ulliel, Lambert Wilson, les décors et les paysages sont magnifiques..

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
<br /> "ce qui cadre mal avec les moeurs qu'on lui prête. " justement, on lui prête, mais c'est faux. :) rumeurs sans fondement issues de propagandes ligueuses et protestantes et amplifiées jusqu'à la<br /> nausée par les siècles suivants. Henri était amoureux des femmes et fut en particulier très amoureux de la sienne, Louise de Lorraine.<br /> <br /> Bon, chacun ses goûts, mais Personnaz... ? lisse... ?<br /> <br /> <br />
Répondre
R
<br /> Tout à fait d'accord Anne. C'est aussi la rmarque que j'avais faite à Bernard en sortant de la séance!<br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> <br /> Oui, mais moi, je n'aime pas trop Personnaz. Il a un côté trop lisse.<br /> <br /> <br /> <br />
A
<br /> Vous auriez pu citer Raphaël Personnaz qui domine le casting de la tête et des épaules, malgré une présence bien trop courte à l'écran...<br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> <br /> Oui, très juste. J'ai oublié le beau Personnaz qui incarne magnifiquement le duc d'Anjou, futur Henri III s'intéressant à la gent féminine, ce qui cadre mal avec les moeurs qu'on lui prête.<br /> <br /> <br /> <br />
L
<br /> j'ai hâte de le voir !<br /> <br /> <br />
Répondre

Présentation

  • : Ainsi toujours poussé vers de nouveaux rivages
  • : Des voyages, réels et imaginaires. Les occupations d'un retraité breton.
  • Contact