Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 15:48

Dans les années 1950, il y avait encore une cinquantaine de fermes sur le très vaste territoire de la commune de Rennes. L'urbanisation devenant tentaculaire, lors de la décennie suivante, les responsables eurent l'idée de sauver l'une d'entre elles et d'en faire un musée qui permettrait aux petits urbains de savoir comment vivaient les gens qui les avaient précédés sur ce sol.

Ainsi fut achetée une des dernières fermes, dont certaines terres avaient déjà été grignotées par la ZUP sud

P1050216.JPG

vue aérienne extraite de la brochure du musée

P1050105.JPG

La Bintinais appartenait à de riches familles rennaises depuis les temps les plus reculés. Jusqu'au début du XIXème siècle, ces familles en faisaient leur maison de campagne d'où leur venait l'essentiel de leur consommation. Puis les fermiers devinrent eux-mêmes des personnages enrichis par la proximité de la ville à laquelle on vendait le cidre, le lait, le beurre et les légumes. Plusieurs dizaines de barriques de cidre étaient ainsi vendues aux cafés de la ville qui le débitaient à la bolée. Au début du XXème siècle des fermiers de la Bintinais furent de véritables notables, tant dans leur profession que dans leur voisinage.

Le hasard des succcessions partagea un temps l'exploitation, qui compta jusque 60 hectares, en deux fermes voisines, la grande et la petite Bintinais

P1050091.JPG

les bâtiments de la Petite Bintinais

P1050103.JPG

Auourd'hui les bâtiments des deux fermes ont été réunis en un seul musée où s'exposent les façons de construire, et celles de cultiver ou encore tous les travaux de la ferme.

P1050104.JPG

Des réflexions très intéressantes sur les méthodes culturales sont aussi développées, comme ici l'évolution de la productivité de la moisson: en une heure on récoltait un are de céréales à la faucille et 100 fois plus avec une moissonneuse batteuse, qui a l'avantage, de surcroît, de battre aussi ladite céréale.

P1050089.JPG

P1050090.JPG

La ferme sert aussi de conservatoire aussi bien animal que végétal pour des espèces menacées de disparition.

P1050092.JPG

P1050094.JPG

Ainsi sont élevées des vaches qui existaient autrefois dans les fermes bretonnes, comme la célèbre pie noire, ci-dessus

P1050093.JPG

avec des explications très intéressantes

P1050097.JPG

P1050101.JPG

Il ya aussi des porcs, des moutons, des chevaux, toute une basse-cour

P1050088.JPG

P1050100.JPG

P1050099.JPG

des animations saisonnières ont lieu, comme, en ce moment la fabrication du cidre car la ferme est aussi un conservatoire d'anciennes races de pommiers.

C'est donc un musée passionnant qui doit pouvoir intéresser petits et grands.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Ainsi toujours poussé vers de nouveaux rivages
  • : Des voyages, réels et imaginaires. Les occupations d'un retraité breton.
  • Contact