Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 août 2012 2 14 /08 /août /2012 05:39

P1040158

Bien différente de celle de Lessay, l'abbaye de Hambye n'est plus qu'une ruine qu'une association puis le département ont sauvée in extremis.

Et pourtant cette abbaye bénédictine, située à une vingtaine de kilomètres au nord-est de Granville, a été très puissante et a même essaimé en maints endroits. Créée en 1165 par Guillaume Painel, seigneur de Hambye, elle s'est développée jusqu'au XIVème siècle.

P1040201

P1040159

P1040162

Construite essentiellement au XIIIème siècle, l'abbatiale illustre la transition entre l'art roman et l'art gothique.

P1040186

Richement dotée par les seigneurs locaux, les ducs de Normandie et les Plantagenêts, l'abbaye était un important centre économique.

Elle subsiste jusqu'à la révolution mais la pratique de la commende (l'abbé était nommé par le roi mais ne résidait pas, il se contentait d'encaisser les revenus sans se soucier de l'entretien) entraîne le déclin.

Vendue comme bien national pendant la Révolution, comme le reste des propriétés, l'abbatiale est démolie et sert de carrière.

Au XIXème siècle on commence à prendre conscience de la valeur patrimoniale de l'ensemble. Une association, animée par le chanoine Niobey, entreprend des fouilles, avec le concours des habitants des environs.

P1040163

En 1956, le docteur Beck achète les bâtiments conventuels et commence leur restauration, oeuvre qui sera continuée par son épouse jusqu'à sa mort, en 2010.

P1040172

P1040174

P1040202

Les anciens bâtiments conventuels forment maintenant une magnifique propriété qui se visite sur rendez-vous.

P1040185

Dans l'ancien bâtiments des frères convers (des hommes qui n'étaient pas vraiment des moines, avaient prononcé des voeux simplifiés et s'occupaient surtout des travaux matériels), le département, désormais propriétaire des lieux, a installé une exposition remarquablement faite sur la vie monastique, intitulée "De la prière aux champs".

P1040205

Dans une prairie voisine, une grue, imitant celles employées au moyen-âge pour monter les pierres, montre que les techniques étaient assez développées et que cette époque n'était pas aussi arriérée qu'il est souvent dit.

Le tout est niché dans un écrin de verdure remarquable et tous les alentours ont été décrétés espace naturel sensible départemental, ce qui ajoute encore à leur beauté et à leur sérénité.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Ainsi toujours poussé vers de nouveaux rivages
  • : Des voyages, réels et imaginaires. Les occupations d'un retraité breton.
  • Contact