Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 janvier 2013 6 26 /01 /janvier /2013 12:18

dans-le-decor-281112.pngExposition au Musée des Beaux Arts de Brest

En utilisant les oeuvres de Mathurin Méheut (1882 - 1958) puisées dans ses collections, plus quelques autres prêtées par le Musée de Lamballe et le Musée de la Faïence de Quimper, le musée des Beaux Arts de Brest a construit une exposition très intéressante qui montre comment le peintre lamballais a su utiliser les études très précises réalisées lors des deux années passées à la station de biologie marine de Roscoff. Grâce à ses talents de décorateur, forgés notamment à l'Ecole des Arts Décoratifs de Paris, il a décliné ses études en panneaux ,vaisselle et menus pour le restaurant Prunier, en panneaux de décors pour l'appartement d'un ami médecin ou en faïences pour la célèbre maison Henriot de Quimper.

Musee-des-beaux-arts-Brest-630x0.JPG

Le panneau "faune marine" conçu pour décorer le restaurant Prunier, célèbre établissement spécialisé dans les fruits de mer, est le clou de l'exposition.

detail.jpg

détail du précédent

On sent aussi l'influence de ses voyages à Hawaï ou au Japon (l'artiste glisse parfois malicieusement des poissons du Pacifique dans des compositions à base de faune locale).

vaisselle-prunier.JPG

éléments du service décoré pour le restaurant

menu-mathurin-copie-1.jpg

Un des décors créés par Mathurin Méheut pour les menus du restaurant

 

La faïencerie Henriot, qui souhaitait sortir des sentiers battus du décor folklorique à base de bretons et de bretonnes, commanda un décor au peintre.

17.jpg

Ci-dessus: une soupière.

service-henriot-copie-1.jpg

Un service entier mis aux enchères il y a quelques temps

faience-poulpe-et-poissons.jpg

Mathurin Méheut a aussi élaboré des céramiques décoratives comme, ici, un poulpe attaquant un banc de poissons.

 

Un rapide coup d'oeil réalisé par France 3 en cliquant sur ce lien.

Enfin, et ce n'est pas rien, Mathurin Méheut est mon cousin (éloigné, certes, puisque nous descendons tous les deux de Jan Campan, meunier à Maroué, décédé le 12 février 1747 au moulin de la Planche à l'âge de 82 ans).

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Ainsi toujours poussé vers de nouveaux rivages
  • : Des voyages, réels et imaginaires. Les occupations d'un retraité breton.
  • Contact