Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 janvier 2009 5 09 /01 /janvier /2009 15:48

 

Bon, déjà les alentours de la ferme, perdue dans la campagne des environs d'Hamilton (voir carte plus bas), nous avaient mis la puce à l'oreille. Pas vraiment le genre d'ordre que nous aimons. A l'accueil, personne ou plutôt si, quatre chiens hésitant sur l'attitude à adopter, mordre ou lècher? C'était l'endroit retenu par Catherine pour la nuit et une balade à cheval le lendemain.
Le numéro de portable communiqué répond: tout est ouvert, installez-vous! Nous entrons, notre chambre (le numéro 1 est une sorte de chambre d'auberge de jeunesse avec lits superposés. A côté, trois ou quatre autres chambres semblables. Une salle de bains commune, sommaire, les lits pas faits, un chat dormant sur le lit de dessus, un canapé défoncé, partout des bottes et des chaussures qui traînent, les normes HACCP même pas respectées, si ça se trouve. Bref, nous décidons de filer à l'anglaise, prétextant, au téléphone, une allergie aux poils de chat.
Et c'est ainsi que nous poussons plus loin vers l'ouest, sur la côte de la Mer de Tasmanie, à Raglan, dans ce qui va se révéler une charmante petite station balnéaire, lieu de rendez-vous des surfeurs, une sorte de La Torche locale, en plus grand, comme tout ici.




















 Nous passons là une journée de plage et de promenades dans une réserve botanique formidables et le patelin est sympa, avec des jolies boutiques

Partager cet article
Repost0

commentaires

J
c'est pas très sympa de montrer de belles neozélandaises sur la plage, et d'oublier renée....
Répondre
L
Rhôôô, vous n'êtes pas roots vous, ça avait l'air sympa, ce bordel campagnard !!!
Répondre

Présentation

  • : Ainsi toujours poussé vers de nouveaux rivages
  • : Des voyages, réels et imaginaires. Les occupations d'un retraité breton.
  • Contact