Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 décembre 2020 3 30 /12 /décembre /2020 19:21

Roman d'Annie Ernaux, Gallimard Folio, 1983, 114 pages.

Annie Ernaux évoque son père, né dans une famille pauvre d'ouvriers agricoles du pays de Caux, qu'il a fuie pour devenir ouvrier puis petit commerçant. Elle décrit avec des mots sobres et précis la lutte obstinée pour tenir sa place dans la société, les mille et un signes d'appartenance sociale qui font qu'on n'efface jamais tout à fait ses origines et l'éloignement qu'à son tour elle vivra lorsqu'elle deviendra professeur.

L'éloignement qui sonne comme une trahison.

Un livre très émouvant où de nombreux enfants de l'après-guerre peuvent se reconnaître.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Ainsi toujours poussé vers de nouveaux rivages
  • : Des voyages, réels et imaginaires. Les occupations d'un retraité breton.
  • Contact