Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 janvier 2020 5 31 /01 /janvier /2020 17:13
Léonard de Vinci au Louvre
Léonard de Vinci au Louvre

Passée la pyramide, où la circulation est relativement fluide, la visite de l'expo tient du combat. Il faut éviter de se faire marcher sur les pieds, bousculer les rombières qui se plantent juste devant le tableau pour lire pendant un quart d'heure le descriptif qu'elles pourraient tout aussi bien lire à côté, esquiver les objectifs monstrueux des photographes en herbe.

Mais la récompense est à ce prix. Tout d'abord quelques oeuvres des précurseurs

Verrochio, ici Tobie et l'Ange, vers 1470-1475

Verrochio, ici Tobie et l'Ange, vers 1470-1475

Baldovinetti, Vierge à l'enfant, vers 1464

Baldovinetti, Vierge à l'enfant, vers 1464

ou Hans Memling, portrait d'homme au sesterce, vers 1471-1474

ou Hans Memling, portrait d'homme au sesterce, vers 1471-1474

Et puis, c'est aussi le privilège de voir réunies la plupart des peintures de Léonard, de les voir grandeur nature, ce qu'un livre d'art ne permet pas.

L'exposition a pris le parti de montrer de nombreuses spectrographies infra-rouge qui permettent de voir le dessin au charbon sous les couches de peinture et, ainsi, de voir les repentirs, toujours nombreux chez Léonard, adepte de la toile jamais terminée.

Deux spectographies, l'Adoration des Mages et La JocondeDeux spectographies, l'Adoration des Mages et La Joconde

Deux spectographies, l'Adoration des Mages et La Joconde

Défilent ainsi sous nos yeux

La Madone Benois

La Madone Benois

Saint Jérôme pénitent

Saint Jérôme pénitent

La Belle Ferronnière

La Belle Ferronnière

Le musicien

Le musicien

La Vierge aux rochers

La Vierge aux rochers

une copie de la fameuse Cène, dont l'original, peint sur un mur du couvent dominicain Santa Maria delle Grazie de Milan, s'est beaucoup dégradé.

une copie de la fameuse Cène, dont l'original, peint sur un mur du couvent dominicain Santa Maria delle Grazie de Milan, s'est beaucoup dégradé.

La Vierge au dévidoir

La Vierge au dévidoir

La magnifique tête de femme, dite l'échevelée

La magnifique tête de femme, dite l'échevelée

Sainte Anne, la Vierge et l'Enfant

Sainte Anne, la Vierge et l'Enfant

et Saint Jean Baptiste

et Saint Jean Baptiste

et, après avoir un peu zappé la partie consacrée aux dessins scientifiques et techniques, inabordables car les rangées de vitrines étaient trop rapprochées pour permettre le passage d'une telle foule, nous sommes sortis, bousculés mais contents.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Ainsi toujours poussé vers de nouveaux rivages
  • : Des voyages, réels et imaginaires. Les occupations d'un retraité breton.
  • Contact