Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 août 2016 3 03 /08 /août /2016 10:01
Mémoire de fille

Annie ERNAUX, éditions Gallimard, 2016, 151 pages.

J'ai eu un peu de mal à accrocher au récit de la première expérience sexuelle d'Annie Ernaux, en 1958, dans des conditions peu valorisantes pour elle et qui la marquera durablement. J'ai été gêné par cette totale absence de pudeur et d'amour propre qui la pousse à décortiquer son comportement d'alors jusque dans ses détails les plus honteux. Mais j'ai apprécié la fin et ses réflexions sur la reconstruction du passé: "en définitive, la démonstration édifiante que, ce qui compte, ce n'est pas ce qui arrive, c'est ce qu'on fait de ce qui arrive" ou "explorer le gouffre entre l'effarante réalité de ce qui arrive, au moment où ça arrive et l'étrange irréalité que revêt, des années après, ce qui est arrivé".

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Ainsi toujours poussé vers de nouveaux rivages
  • : Des voyages, réels et imaginaires. Les occupations d'un retraité breton.
  • Contact