Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 juin 2016 4 09 /06 /juin /2016 04:38

En préparant notre voyage, nous avions choisi un hôtel à Jerez-de-la-Frontera sans percevoir l'importance touristique de la ville, mais plutôt comme une façon de s'approcher de Cadix. Et, quand nous décidons de faire un petit tour en ville, nous sommes étonnés d'arriver dans une ville morte. Nous apprendrons plus tard que c'est la feria et que toute la ville y est.

Nous apercevons le magnifique clocher de l'église San Miguel.

Nous apercevons le magnifique clocher de l'église San Miguel.

tournons autour de l'Alcazar, magnifique forteresse de l'époque musulmane, dont il reste trois magnifiques tours sur les cinquante d'origine (Bon, il y a encore des progrès à faire sur l'emplacement des poubelles!)
tournons autour de l'Alcazar, magnifique forteresse de l'époque musulmane, dont il reste trois magnifiques tours sur les cinquante d'origine (Bon, il y a encore des progrès à faire sur l'emplacement des poubelles!)

tournons autour de l'Alcazar, magnifique forteresse de l'époque musulmane, dont il reste trois magnifiques tours sur les cinquante d'origine (Bon, il y a encore des progrès à faire sur l'emplacement des poubelles!)

passons devant le palais de Villaviciencio, construit à l'emplacement de l'ancien palais des gouverneurs arabes,

passons devant le palais de Villaviciencio, construit à l'emplacement de l'ancien palais des gouverneurs arabes,

Mais impossible de visiter quoi que ce soit...

Andalousie, Jerez et Cadix
Andalousie, Jerez et CadixAndalousie, Jerez et Cadix

Non loin de l'Alcazar, se trouve la cathédrale, imposante batisse au décor baroque et néo-classique et, ici aussi, nous trouvons porte close.

Nos déambulations nous permettent d'apercevoir quelques cours intérieures qui semblent magnifiques (ici aussi, les poubelles pourraient être plus discrètes),à

Nos déambulations nous permettent d'apercevoir quelques cours intérieures qui semblent magnifiques (ici aussi, les poubelles pourraient être plus discrètes),à

et quelques silhouettes furtives qui s'approvisonnent avant de courir à la feria.

et quelques silhouettes furtives qui s'approvisonnent avant de courir à la feria.

Le lendemain, Cadix nous accueille sous la pluie

Andalousie, Jerez et Cadix

Ce qui limite la possibilité de visiter la ville située sur une presqu'île

Andalousie, Jerez et Cadix

Nous nous vengeons sur les églises et leurs statues habillées, leurs décors baroques

Andalousie, Jerez et Cadix
Andalousie, Jerez et Cadix
Andalousie, Jerez et Cadix
Andalousie, Jerez et Cadix

Nous constatons l'évolution de la technologie, même dans le domaine des bougies, une pièce et hop! la bougie électrique s'allume pendant un certain temps. Plus de cire qui coule, plus de fumées qui risquent d'abîmer les oeuvres d'art. On n'arrête pas le progrès!

Andalousie, Jerez et Cadix

Une éclaircie nous permet de visiter le marché, où nous déjeunons sur le pouce (tortilla patata un peu compacte. Renée avait des souvenirs de tortillas plus onctueuses)

Andalousie, Jerez et Cadix
Andalousie, Jerez et Cadix
Andalousie, Jerez et Cadix
Andalousie, Jerez et Cadix

Un petit tour en car nous permet d'admirer la ville, et notamment le bord de mer

Andalousie, Jerez et Cadix
Andalousie, Jerez et Cadix
Andalousie, Jerez et Cadix
Andalousie, Jerez et Cadix

Renée réussit à ne pas sauter dans l'eau...et d'ailleurs la plage désertée dit assez la température...

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Ainsi toujours poussé vers de nouveaux rivages
  • : Des voyages, réels et imaginaires. Les occupations d'un retraité breton.
  • Contact