Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 février 2024 1 26 /02 /février /2024 15:23

Viré de son boulot, le narrateur passe son temps entre ses recherches d'emploi et son chat, un chat qui parle, son frère qui est un vrai blaireau et une copine qui s'intéresse aux oiseaux. De guerre lasse, il se lance dans une activité de poterie dont il a toujours rêvé, toujours conseillé par son chat.

C'est une livre curieux, un peu décalé, plein de poésie et de choses étranges comme l'apparition d'un guérisseur qui peut capter les souffrances des gens ou d'un aigle dont on suit le périple grâce à une balise GPS.

Mais on se laisse prendre par la façon très particulière de raconter et on le lit d'un trait.

Partager cet article
Repost0
26 février 2024 1 26 /02 /février /2024 15:06

Un film de Jonathan Glazer

Une vie de famille dans un cadre accueillant, un beau jardin, des domestiques. Seulement un bruit de fond, un bruit d'usine, avec de temps à autres des cris ou des coups de feu. Et les soucis d'une famille ordinaire, avec les problèmes de mutations imposées.  Et, seulement à la fin, un musée où l'on fait le ménage, le musée d'un camp de concentration, avec ses accumulations de chaussures et les photos de l'horreur.

Ainsi, toute cette vie calme et heureuse se déroulait au pied du mur d'un camp. C'est glaçant.

On retrouve Sandra Hüller, l'actrice d'Anatomie d'un Chute, jouant avec la même maîtrise un peu détachée.

Partager cet article
Repost0
15 février 2024 4 15 /02 /février /2024 18:53

Un film d'Anaïs Tellenne

Raphaël est le gardien d'un château quasi abandonné. Borgne et laid, il vit avec sa vieille mère et son quotidien est pimenté par sa passion pour la cornemuse et par les escapades amoureuses avec la postière qui goûte son côté brute épaisse.

Un nuit, cependant, tout bascule avec l'arrivée inopinée de la dernière héritière du château qui bouleverse la vie du gardien.

Raphaël Thiery crève l'écran et Emmanuelle Devos contribue aussi à faire de ce film un des événements cinématograhiques de l'année.

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2024 7 28 /01 /janvier /2024 14:35

Un film de Martin Provost

Tous les ingrédients y sont: décors naturels magnifiques, acteurs talentueux, connaissance approfondie de l'oeuvre de l'artiste et pourtant je n'ai pas réussi à accrocher comme je l'avais fait pour Séraphine, autre film du  même Martin Provost. Peut-être est-ce dû à ce désir d'exhaustivité qui alourdit le scenario. Il eût été préférable de se cantonner à un ou deux aspects de la relation entre le peintre et son modèle.

Dommage car Cécile de France fait le job, comme toujours et Vincent Macaigne, inattendu sur ce rôle n'est pas mal non plus.

Partager cet article
Repost0
13 janvier 2024 6 13 /01 /janvier /2024 11:56

Philippe Collin, éditions Albin Michel, 367 pages.

Le célèbre animateur de radio a décidé de traduire en livre une série de 9 émissions consacrées à l'homme politique pendant l'été 2022.

De sa jeunesse d'étudiant brillant et jeune dandy parisien, à ses débuts en politique, dans le combat pour Dreyfus et son choix de garder la vieille maison socialiste, en passant par le Front Populaire et son combat contre Vichy et contre le nazisme pour aboutir au statut de vieux sage, la vie extraordinaire de Léon Blum de déroule sous nos yeux.

C'est extrêmement bien fait, richement documenté et très pédagogique avec, comme fil conducteur, l'idée suivante: comment se fait-il qu'un homme de cette envergure soit relativement peu présent dans la mémoire collective?

On peut aussi écouter les podcasts https://www.radiofrance.fr/franceinter/podcasts/serie-leon-blum-une-vie-heroique

Partager cet article
Repost0
13 janvier 2024 6 13 /01 /janvier /2024 11:17

Un film de Wim Wenders

Hirayama est employé au service de l'entretien des toilettes de ToKyo. Ce cinquantenaire solitaire a une vie bien réglée. Chaque journée est une suite de rituels que le début du film nous décrit lentement. Il jouit de chaque chose, entretenir ses plantes, lire des livres qu'il choisit dans une librairie amie, écouter de la musique, prendre son repas dans le même restaurant. Mais des rencontres font surgir le passé qui fut tout autre.

Très beau film, plongée mélancolique dans un monde différent du nôtre. Koji Yakusho a obtenu le prix d'interprétation masculine au dernier festival de Cannes pour son jeu tout en retenue.

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2023 5 15 /12 /décembre /2023 19:33

Il est difficile d'imaginer ce que pouvait être le château du Coudenberg au XIIème siècle puisque la butte qui le recevait a été rasée. Il est plus facile  de le faire pour le palais qui s'est développé autour de cette première forteresse puisqu'une maquette nous le montre

Visiter les soubassements du palais du Coudenberg à Bruxelles

C'était un palais très important, l'une des capitales de l'état bourguignon puis de l'empire de Charles Quint.

Visiter les soubassements du palais du Coudenberg à Bruxelles

Mais un incendie le réduisit à néant en 1731 et après une quarantaine d'années il fut décidé de raser la butte et d'établir les bases de ce qui deviendra le palais royal actuel.

Visiter les soubassements du palais du Coudenberg à Bruxelles
Visiter les soubassements du palais du Coudenberg à BruxellesVisiter les soubassements du palais du Coudenberg à Bruxelles

Après des fouilles archéologiques qui ont duré plusieurs années, les autorités belges ont eu l'idée de rendre les vestiges souterrains de ce palais accessibles au public, ce qui permet de rendre tangibles les souvenirs d'un des plus beaux palais princiers du XVIIIème siècle.

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2023 5 15 /12 /décembre /2023 18:35

Un film de Ken Loach

"Quand on mange ensemble, on se sert les coudes". Pour essayer de faire vivre côte à côte deux communautés que tout oppose, un patron de pub et une jeune réfugiée syrienne ont l'idée de confectionner des repas pour les plus démunis des deux bords. Et, peu à peu, vont se tisser des liens entre les anglais de cet ancien pays minier du nord, assommés par la crise économique et ceux qui ont dû tout quitter pour fuir la dictature de leur pays.

Un superbe film, plein d'humanité.

Partager cet article
Repost0
4 décembre 2023 1 04 /12 /décembre /2023 17:14

A l'occasion de l'année Art Nouveau, le musée BELvue de Bruxelles présente quelques magnifiques pièces de la collection de la Fondation du Roi Baudoin

Art Nouveau, chefs-d'oeuvre de la collection de la Fondation du Roi Baudoin

La lampe aux nymphes du sculpteur Egide Rombaux et de l'orfèvre François Hoosemans est l'une des plus belles pièces exposées. Comme d'autres acquisitions de la Fondation, elle est en dépôt au Musée Art et Histoire de Bruxelles.

Art Nouveau, chefs-d'oeuvre de la collection de la Fondation du Roi Baudoin

Le pendentif de Philippe Wolfers, un grand nom du mouvement artistique Art Nouveau, est aussi une pure merveille.

Art Nouveau, chefs-d'oeuvre de la collection de la Fondation du Roi Baudoin
Art Nouveau, chefs-d'oeuvre de la collection de la Fondation du Roi BaudoinArt Nouveau, chefs-d'oeuvre de la collection de la Fondation du Roi Baudoin

Des meubles de Victor Horta, de Paul Hankar et de Gustave Serrurier-Bovy illustrent cet important domaine du mouvement.

Art Nouveau, chefs-d'oeuvre de la collection de la Fondation du Roi Baudoin

Le clou de l'exposition étant l'ensemble salle à manger bureau de Victor Horta, réalisé pour l'Exposition Internationale des Arts Décoratifs Modernes de Turin, en 1902.

Art Nouveau, chefs-d'oeuvre de la collection de la Fondation du Roi Baudoin
Art Nouveau, chefs-d'oeuvre de la collection de la Fondation du Roi Baudoin
Art Nouveau, chefs-d'oeuvre de la collection de la Fondation du Roi Baudoin

La céramique est aussi très bien représentée, notamment par les vases de l'atelier Boch

Art Nouveau, chefs-d'oeuvre de la collection de la Fondation du Roi Baudoin

et par l'impressionnante collection de carrelages de Roberto Pozzo

Un exposition, ouverte jusqu'au 7 janvier 2024, à ne pas manquer.

Partager cet article
Repost0
24 novembre 2023 5 24 /11 /novembre /2023 18:53

Un film de Tran Anh Hung

Eugénie est une excellente cuisinière au service du bourgeois gastronome Dodin-Bouffant. Tous deux nouent une relation amoureuse sur fond de cuisine. La romance n'est que prétexte pour une longue description de l'élaboration des plats où l'on retrouve la façon de filmer qui nous avait tant plu dans l'Odeur de la papaye verte.

Benoît Magimel et Juliette Binoche sont parfaits dans les rôles du gastronome et de la cuisinière complice mais pas dominée. Le film a été choisi pour représenter la France aux Oscars. Il serait étonnant que les jurés américains se laissant séduire par la lenteur de ce film d'une réelle beauté.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Ainsi toujours poussé vers de nouveaux rivages
  • : Des voyages, réels et imaginaires. Les occupations d'un retraité breton.
  • Contact